Sexe durant les menstruations Imprimer Envoyer

La loi de l'Ancien Testament avait de nombreuses ordonnances concernant les "fluides corporels", incluant le fait de ne pas avoir de relation sexuelle durant les menstruations (communément "les règles"). Néanmoins, la loi a été accomplie par Jésus-Christ et nous ne sommes plus maintenant sous ce régime. Il y a d'ailleurs de nombreuses ordonnances que nous ne continuons plus à suivre, comme manger du porc ou porter des vêtements faits de deux matériaux.

Nous pensons néanmoins que Dieu a donné ces ordonnances comme des principes visant à améliorer notre qualité de vie. Nous savons par exemple que la viande de porc est très grasse et qu'en excès, une telle nourriture participe à l'apparition de maladies cardio-vasculaires. Quand bien même nous n'avons pas à nous en passer, Dieu nous a donné un principe de réussite en nous prévenant. Dans le même ordre d'idée, si les femmes n'étaient pas autorisées à avoir des relations sexuelles durant leurs règles, s'abstenir de cuisiner, voir sortir du camp, c'était aussi pour des règles d'hygiène. Bien que nous ne soyons plus aujourd'hui, pour la plupart d'entre nous, en plein désert et qu'il nous suffit de tourner le robinet pour obtenir de l'eau courante, nous comprenons l'aversion de certains à avoir des relations sexuelles pendant les menstruations.

D'un point de vue médical, les relations sexuelles durant les menstruations ne sont pas un problème pour la majorité des couples. Il y a un risque accru en regard des maladies sexuellement transmissibles, mais cela ne devrait pas être une inquiétude pour les couples Chrétiens. Chez une femme sans de telles maladies, le flux menstruel n'est pas contaminé ou dangereux et le coït ne pose pas de danger à elle-même ou à son mari.

En fait, il semble que le sexe pendant la menstruation soit bénéfique pour la santé d'une femme. L'orgasme libère un analgésique naturel dans le réseau sanguin et les contractions associées à l'orgasme peuvent aider à réduire les crampes. De plus, une étude de l'Université de Yale suggère que d'avoir régulièrement un orgasme durant les menstruations peut réduire l'incidence de l'endométriose. L'hypothèse courante est que les contractions utérines liées à l'orgasme aident à refouler le fluide depuis l'utérus, réduisant les chances que le fluide ne parte dans le mauvais sens vers les trompes de Fallope puis dans le reste du corps. Certaines femmes trouvent aussi que le sexe durant les menstruations accélère le flux par la suite, raccourcissant la durée de leur période.

Par contre, il y a certaines preuves qui montrent un lien étroit entre l'orgasme durant les menstruations et de forts saignements dans les toutes dernières années avant la ménopause. Néanmoins, de forts saignements sont fréquents à cette période de vie. Ce qui demeure alors inconnu est si l'orgasme provoque une croissance totale du flux durant le cycle, ou s'il ne fait que le libérer de manière plus intense pour une période plus courte. Si une femme approchant de la ménopause éprouve des problèmes avec des règles importantes, s'abstenir d'orgasme pendant cette phase du cycle peut aider.

En résumé, nous ne pouvons pas affirmer que les relations sexuelles pendant les menstruations sont proscrites par Dieu de notre temps, et la science semble même encourager cette pratique et dès lors il appartient à chaque couple de décider.


D'après un article original posté sur The Marriage Bed. Reproduction et traduction avec l'autorisation des auteurs.

 

 

Articles connexes