Le mariage peut-il survivre à une infidélité ? Imprimer Envoyer

Cet article est un extrait tiré du site The Mariage Bed. Il est originalement rédigé par Nancy C. Anderson, auteur du livre "Avoiding the Greener Grass Syndrome: How to Grow Affair Proof Hedges Arround your Marriage" ("Eviter le syndrome de l'herbe plus verte: comment construire des barrières qui protègent d'une infidélité autour de votre mariage") où elle témoigne de son expérience. Il est reproduit et traduit avec l'autorisation de l'auteur.


Un mariage Chrétien peut-il survivre après une infidélité ? Oui, le mien l'a fait !

Quand Ron et moi nous sommes mariés en 1978, nous croyions tout les deux que c'était le boulot de l'autre de "me rendre heureux(se)". Nous avons rapidement découvert que c'était impossible.

Je me suis plainte et j'ai critiqué à ma manière pendant notre première année [de mariage]. Puis Ron a répliqué avec la défense "Je suis un mauvais mari parce que tu es une mauvaise épouse". Notre colère et notre ressentiment grandirent jusqu'à qu'ils ombragent notre amour.

C'est alors que j'ai rencontré Jake. Il trouvait que j'étais très belle, drôle et intelligente. Il ne voyait que le bon en moi et il me couvrait de compliments. Nous travaillions pour la même société et c'était facile de passer du temps ensemble. Nous avons commencé à prendre le repas de midi ensemble, puis à sortir le soir.

En juin 1980, je dis à mon mari ce qu'il savait déjà : "Notre mariage tombe en ruine ... nous sommes misérables." Puis je le surpris avec "Donc j'ai besoin de temps pour réfléchir, je m'en vais." Je ne lui dis rien à propos de Jake.

Il me supplia "Je ne te hurlerai plus dessus ... je serais un meilleur mari ... nous recommencerons à aller à l'église ... ne t'en va pas s'il te plaît." J'ignorais ses arguments et je m'installais dans un hôtel.

Jake et moi avons commencé a former des plans secrets pour notre futur. Il était marié et avait deux enfants mais il allait les quitter pour moi.

J'avais volontairement gardé mes parents Chrétiens dans le noir à propos de mes problèmes de mariage. Ma mère avait une connexion avec le Seigneur qui me rendait nerveuse et j'avais peur qu'elle "sache" qu'il y avait un problème. Comme ils vivaient dans un Etat différent, j'étais capable de garder mon secret ... pour un temps.

Un jour où Ron était parti pour quelques heures, je me rendis à notre appartement pour prendre quelques affaires. A peine arrivée, ma mère appela. Elle demanda "Chérie, est-ce que tu va bien ?"

"Oui maman, je vais bien" mentis-je.

"Je ne crois pas. Je pense que tu as des soucis car la nuit dernière, je me suis réveillée et j'ais ressenti un fort besoin de prier pour toi. J'aimerais que tu parles à ton père, il est sur l'autre ligne."

Je suis en difficulté maintenant, pensais-je. Je n'avais jamais été capable de mentir à mon père.

"Salut papa" chuchotais-je.

"Salut ma chérie, ta mère est convaincue que tu as besoin de ses prières nocturnes. Est-ce le cas ?"

J'hésitais. Je savais que j'ouvrais la boîte de Pandore, mais comme j'allais devoir le leur dire à un moment ou à un autre, je dis "Oui. Mon mariage ... il est en péril."

"Dis-nous tout."

Je pris un respiration profonde, avala ma salive et dit "J'ai quitté la maison et je vais demander le divorce."

Long silence. Puis ma maman dit "Nancy, nous t'aimons. Et parce que nous t'aimons, nous ne soutiendrons pas le fait que tu quittes Ron. Le mariage est un lien saint. Est-ce que Ron a commis l'adultère ? Est-ce qu'il t'a frappée ?"

"Non."

"Alors tu n'a pas de base biblique pour divorcer. Tu seras en dehors de la volonté de Dieu si tu le fais."

Je n'avais pas réfléchi à la volonté de Dieu depuis des mois. Je sentis un vent de panique et le téléphone devint glissant et chaud dans ma main. Je ne pouvais pas faire une confession complète mais je concédais "Je n'ai pas été une très bonne épouse."

Papa me répondit gentiment "Mais cela peut changer. Maintenant que tu as été honnête pour ta part, le Seigneur peut guérir ton mariage si tu Lui demandes de le faire."

Maman offrit "Je pense que nous devrions prier."

Papa pria "Précieux Seigneur, Roi de la Création, nous te louons et donnons gloire à Ton Nom. Merci pour le cadeau de notre fille. Conduis-là à tes côtés et entoure tes bras d'amour autour d'elle. Reconduis-là dans la lumière. Aide-là à confesser ses fautes à Ron et à toi. Aides-les tous les deux à Te remettre sur le trône de leurs vies et de leur mariage. Que ce soit le point de retour. Au nom de Jésus, Amen."

Maman acquiesça "Amen."

J'étais sûre qu'ils attendaient que je le dise aussi. Mais je savais ce que cela signifiait "Ainsi soit-il". Néanmoins, je n'étais pas sûre de vouloir ce qu'il avait prié. La pensée de laisser ma relation avec Jake semblait insupportable. Je dis donc simplement "Merci papa ... maman ... je vais attendre Ron. Je vous appellerai demain matin. Bonne nuit." Puis je raccrochais rapidement.

Leur prière commença a adoucir mon coeur et je me demandais s'il y avait une porte de sortie au chaos que j'avais créé. Je me rendis au salon, m'enfonçai dans le canapé, pris un coussin contre ma poitrine et appela l'aide de Dieu. Je l'avais évité pendant des mois. Ma culpabilité, ma honte et mon péché avait construit des murs entre nous. Mais alors que je confessais chaque péché, le mur tomba brique après brique et la lumière commença à poindre. Je priais "Seigneur, montre-moi s'il Te plaît Ta volonté pour ma vie." Puis je me souvins des mots simples que Jésus dit à la femme adultère : "Va et ne pèche plus." Je savais exactement ce que j'avais à faire. J'abandonnais ma volonté et mon coeur au Seigneur. Je lui demandais la force de m'éloigner de Jake et de faire une confession totale à Ron.

Quand je dis à mon mari la vérité et implorais son pardon, il choisit miraculeusement de me pardonner.

Nous avons appelé Jake tous les deux. Je pleurais et je lui demandais pardon et lui expliquais pourquoi je devais quitter mon travail et pourquoi je ne pourrais jamais le revoir. Ron et moi lui avons demandé de ne pas appeler et de ne pas avoir de contact et il accepta d'honorer notre requête. Je lui dis que j'espérais qu'il puisse se réconcilier avec sa femme et restaurer sa famille. Quand nous nous sommes dit au revoir, nous pleurions les trois, pour trois raisons différentes.

Mes sentiments pour Jake n'avaient pas changé et je l'aimais toujours, mais je choisis de rester avec mon mari. C'était par obéissance au début, mais au fur et à mesure que j'agissais dans l'amour, les sentiments suivirent. Ron et moi avons célébré récemment notre 26ème anniversaire de mariage et je suis heureuse de vous dire que nous somme profondément et tendrement amoureux. Nous sommes une preuve vivante que le mariage peut survivre à une infidélité.

 

 

Articles connexes