Base théologique sur l'intimité et la sexualité Imprimer Envoyer

Savoir ce que dit la Bible par rapport aux relations intimes dans le mariage n'est pas une mince affaire car faire l'amour avec son conjoint a des implications à la fois sur notre corps, notre âme et notre esprit.

Débutons avec ce que dit clairement la Bible :

  1. Nous devons nous abstenir de relation sexuelle immorale. La Bible indique les pratiques suivantes comme un péché :
    • La fornication / le sexe en dehors du mariage (Gal. 5:19, I Cor. 7:2, 36)
    • L'adultère (Ex. 20:14, Mt. 5:27)
    • L'homosexualité (Lev. 18:22, Rom. 1:26-27)
    • La bestialité (Lev. 18:23, 20:15-16)
    • La prostitution (Lev. 19:29, Deut. 23:17, Prov. 23:27, I Cor. 6:15-16)
    • L'inceste (Lev. 18:6)
  2. Nous devons avoir des relations sexuelles seulement dans le cadre du mariage, un homme avec une femme (Mat. 19:4-5, I Tim. 3:2, 12)
  3. Nous devons combler les désirs et besoins sexuels légitimes de notre époux(se) (I Cor. 7:3-5, voir l'étude détaillée de ce passage)

Les points précédents sont tous des ordres Bibliques directs. En supplément, il y a des exigences définies pour nous en tant que Chrétien et en tant que maris ou femmes, qui ajoutent les restrictions suivantes :

  1. L'amour envers notre époux(se) et le respect pour le corps et l'esprit que Dieu a créé, nous demande de nous abstenir de quoi que ce soit qui puisse causer de sérieux problèmes (Eph. 5:29, 33, I Cor. 6:19) :
    • physiques
    • médicaux
    • émotionnels
    • mentaux
    • spirituels
    • relationnels
  2. Nous ne devrions jamais pousser notre époux(se) à compromettre ses croyances (Rom. 14:1, 14, 23)
  3. Nous ne devons pas être contrôlé par quoi que ce soit. (I Cor. 6:12, 10:23)

Toute chose qui ne viole pas ces principes devrait être OK dans le cadre du mariage. Ceci dit, il est important que nos activités sexuelles profitent à notre sentiment d'intimité et d'unité en tant que couple.


D'après un article original posté sur The Marriage Bed. Reproduction et traduction avec l'autorisation des auteurs.