Méthodes de contrôle de fertilité Imprimer Envoyer

La Méthode de Sensibilisation à la Fertilité (MSF) et le Planning Familial Naturel (PFN) sont deux méthodes consistant à connaître quand la femme est fertile en suivant un ou plusieurs facteurs tels que la durée du cycle, la température du corps et l'état de certaines muqueuses cervicales.

Avec la Méthode de Planning Familial, les seuls choix durant la période de fertilité sont le coït sans contraception ou l'abstinence totale. Si les signes de fertilité sont suivis consciencieusement et que le couple ne "triche" pas pendant cette période, la méthode peut être très efficace. En fait, les couples l'utilisant correctement ont un degré d'échec bien plus faible que les utilisateurs du préservatif et au moins aussi bon que les utilisateurs typiques de pilules. Il est à noter que cette méthode a longtemps été la seule approuvée par l' Eglise Catholique Romaine.

La Méthode de Sensibilisation à la Fertilité utilise les mêmes moyens que le PFN pour déterminer si la femme est fertile, mais durant cette période, le couple peut avoir un coït en utilisant un moyen de contraception de type "barrière" conventionnel ou avoir une relation sexuelle qui n'inclut pas le coït. Effectuée correctement, cette méthode ne fait recourir à un moyen de contraception qu'environ 10 jours par cycle, ce qui peut être intéressant d'un point de vue sexuel et pour le porte-monnaie. Un autre avantage est qu'aussi bien la femme que l'homme sont conscients du cycle de la femme1.

Pour les deux méthodes, il existe des aides substantielles pour déterminer quand une femme est fertile et quand elle ne l'est pas. Il s'agit entre autres :

  • de mini-ordinateurs qui prennent la température de la femme et ne nécessitent aucun calcul pour déterminer la fertilité,
  • de tests d'hormones dans l'urine ou la salive.

D'après un article paru sur The Marriage Bed. Reproduction et traduction avec l'autorisation des auteurs.

1 Note des auteurs du Lit Conjugal : rien n'empêche naturellement le couple de s'abstenir de relation durant cette période, en accord avec I Cor. 7:5. Dans tous les cas, de nombreuses femmes ne souhaitent pas - et nous le comprenons - avoir des relations sexuelles durant cette période (voir à ce sujet l'article correspondant, en particulier notre note de bas de page).