Masturbation chez les célibataires Imprimer Envoyer

Cet article sur la masturbation chez les célibataires a débuté pour donner des réponses à un certain nombre d'arguments qui nous ont été envoyés par un auteur anonyme. Depuis lors, nous avons complété l'article.

Commençons par dire que par le passé, nous étions d'avis que la masturbation était un péché. Nous croyions que TOUTE forme de masturbation était un péché et nous pouvions lier des versets Bibliques ensemble pour "prouver" cela. Néanmoins, alors que nous poursuivions nos études, il devint de plus en plus clair que la Bible ne parle pas de ce sujet. Quand nous appliquons à la masturbation les mêmes principes d'interprétation que nous utilisons pour d'autres sujets, nous ne pouvons pas trouver de prohibition Biblique. Certains passages Bibliques sont destinés à des personnes mariées et ne peuvent donc pas toujours s'appliquer à des célibataires. Assurément, la masturbation est fausse pour toute personne qui a le sentiment que c'est un péché, selon Romains 14:23b "Tout ce qui n'est pas le produit d'une conviction est péché". La question que nous devons traiter est de savoir si la masturbation en elle-même est un péché ou non.

"Je pense que la Parole parle plusieurs fois du sujet, mais juste pas de manière directe".

Ma question serait donc "Pourquoi Dieu ne serait-il pas très clair à son propos ?" Nous avons beaucoup de mal avec l'idée que connaître ce qui est bien ou mal demande un discernement au dessus de la moyenne ou une capacité à creuser profondément dans les Ecritures. Pour plus de détails sur ce point, voir l'article Pourquoi Dieu ne l'appelle pas péché.

"Quand la Bible dit "si un homme ne peut pas se contrôler, il devrait se marier", je ne crois pas que cela ne parle que de l'immoralité sexuelle avec une autre personne, parce qu'un autre verset dit "Faites preuve de maîtrise de soi." Je lis maîtrise de SOI-MEME.

Ce passage de I Corinthiens 7 est étudié en détail dans cet article et aborde la problématique globale du célibat par rapport au mariage. Ce même passage montre d'ailleurs bien que Dieu a conçu ceux qui sont destinés au mariage avec des désirs sexuels tels que l'abstinence pour vaquer au jeûne et à la prière ne devrait être que de courte durée. I Cor. 10:13 qui dit que "(...) Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir".  Nous pensons donc que Dieu a prévu la masturbation comme un échappatoire pour les célibataires qui sont voués au mariage avant que celui-ci ne se produise.

"Quand une personne se masturbe et se sent coupable, est-ce vraiment de la culpabilité ou de la conviction ? Quand nous péchons contre "le temple du Saint Esprit" nous sentons toujours une honte, c'est parce que nous venons juste de faire quelque chose contre notre corps où le Seigneur lui-même habite".

Une excellente question : est-ce de la conviction du Saint Esprit, ou de la condamnation de l'homme ou de Satan ? Nous connaissons des hommes célibataires qui sont convaincu de péché au moment où ils regardent une femme trop longtemps ou trop attentivement, mais ne ressentent aucune culpabilité quand ils se masturbent. Si leur conscience était endurcie, seraient-ils aussi facilement convaincus de convoitise ? D'une autre côté, nous connaissons des hommes et des femmes mariés qui ressentent une grande culpabilité lorsqu'ils ont des relations sexuelles avec leur propre conjoint. La culpabilité sexuelle peut clairement être inappropriée et ne pas venir de Dieu.

"La masturbation renie-t-elle la chair ou la gratifie-t-elle ?"

Quand nous mangeons un dessert, est-ce que nous renions la chair ? Est-ce que l'air conditionné ou l'eau chaude de la douche renie la chair ? "Renier la chair" ne veut pas dire que nous devons éviter toute chose qui fait du bien, cela signifie que nous devons éviter les péchés de la chair. Si la masturbation était listée comme un péché, alors il faudrait y renoncer, mais comme elle n'est pas mentionnée comme telle, nous n'en avons pas besoin.

"La masturbation conduit à d'autres péchés sexuels, la maîtrise de soi sur la masturbation nous aide à les éviter."

L'idée qu'éviter la masturbation va rendre d'une quelconque manière une personne moins sujette à commettre d'autres péchés sexuels n'est pas supportée Bibliquement, et nous pensons qu'une telle pensée vient de ce que Paul appelle un "culte volontaire" en Colossiens :

"Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes: Ne prends pas! ne goûte pas! ne touche pas! (...) Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu'ils indiquent un culte volontaire, de l'humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair." Col. 2:20, 21, 23.

Paul dit que le "mépris du corps" semble sage à l'esprit de l'homme, mais cela est "sans aucun mérite" (ndt : ou sans valeur) en traitant la chair. Certains ont dit que le célibataire qui ne se masturbe pas s'entraîne à renier la tentation d'avoir une relation sexuelle pré-maritale ; cela sonne bien, mais en pratique, cela ne semble pas fonctionner. Au contraire, ceux qui "renient" à eux-mêmes la masturbation deviennent plus enclin au péché sexuel avec leur petit(e) amie(e). Ceux qui ont essayé les deux méthodes affirment que la masturbation rend les choses plus faciles pour les aider à rester pur lors d'un rendez-vous.

"Le mariage est réservé à L'HOMME ET LA FEMME ensemble pour qu'ils deviennent un. Le sexe n'est fait que pour le mariage, la masturbation est un acte sexuel (...)"

Le rapport sexuel avec son conjoint est physique, émotionnel, relationnel, spirituel, et potentiellement procréateur. La masturbation n'est que physique. Il nous semble que comparer la masturbation à un acte sexuel est comme comparer une intraveineuse à un repas de fête. La masturbation libère temporairement notre "appétit sexuel", mais il ne fait rien pour le besoin d'intimité avec une autre personne que nous avons.

"La masturbation ne montre aucun signe de maîtrise de soi, ou de renoncement à soi pour honorer le Seigneur. Tout comme le jeûne, ne pas se masturber c'est renier la chair et dépendre du Seigneur."

Ceci assume que le Seigneur nous aurait intimé de ne pas nous masturber. I Cor. 10:13 dit :

"Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter."

Est-ce que la masturbation est une tentation à éviter, ou est-ce en fait le moyen d'échapper au péché sexuel, fourni par Dieu pour les célibataires, ou les personnes mariées à qui on refuse une relation sexuelle. Si c'est une tentation à éviter, quel est le moyen d'y échapper qui a été fourni ? Et si la masturbation est un péché qui est presque impossible à éviter, pourquoi la Bible est-elle silencieuse à son égard ?

Ce qui est vraiment effrayant, ce sont les gens qui se sentent tellement coupables (condamnés, pas convaincus) par leur échec d'arrêter de se masturber qu'ils arrêtent d'aller à l'église et vont jusqu'à s'éloigner du Seigneur. Les gens disent : "J'ai prié pour de l'aide, mais Il ne m'a pas aidé." Le problème est peut-être qu'ils prient pour arrêter quelque chose que Dieu leur a donné pour éviter qu'ils tombent dans le péché ? Peut-être est-ce Satan qui chuchote à l'oreille des célibataires que la masturbation est un péché ? Ceux qui n'arrivent pas à arrêter se sentent condamnés, et ceux qui arrêtent sont plus tentés à forniquer ; Satan gagne de toute façon !

"Je ne comprends pas pourquoi vous dites que la masturbation n'est pas un péché, mais que la pornographie en est un. Le désir de se masturber et la masturbation elle-même sont le résultat de fantasmes."

Le besoin d'assouvissement sexuel n'est pas uniquement le résultat de fantasmes. La biologie (voir la section correspondante) nous montre que chez l'homme, il y a un besoin de libérer le sperme produit toutes les 24 à 72 heures, et une période sans "libération" provoque un désir grandissant. Chez la femme, la libido varie grandement en fonction de son cycle hormonal, et plus elle approche de l'ovulation, plus elle expérimentera un grand désir, peu importe quels sont ses pensées ou ses actions.

"Je pense que la masturbation est OK si elle est pratiquée modérément (...) Le péché commence quand cela devient excessif. L'excès étant que cela interfère dans la vie de tous les jours en utilisant beaucoup de temps. Cela peut s'appliquer à plusieurs choses, la télévision, internet, l'exercice, les achats, etc."

Nous sommes d'accord avec vous. Bien entendu, définir "excessif" peut être difficile. Il y a plein de preuves que la plupart des garçons adolescents et les hommes de 20 à 30 ans vont avoir un orgasme tous les deux jours s'ils le peuvent. Cela correspond bien au temps qu'il faut au corps pour produire suffisamment de sperme pour sentir un besoin de le libérer. Il semble que tous les deux jours soit une sorte de besoin minimal pour le corps, et peut-être pour l'esprit de la plupart des hommes. Pour les femmes, la question est beaucoup moins claire car leur corps n'est pas fait avec un besoin de libérer quelque chose.

"Jésus a dit que c'était de l'adultère de fantasmer sur le fait d'avoir une relation sexuelle avec une femme. Donc la masturbation est un péché parce qu'elle est faite tout en fantasmant".

Le fantasme fait certainement partie de la question sur la masturbation. Fantasmer d'avoir une relation avec quelqu'un à qui on n'est pas marié est un péché, avec ou sans masturbation. Il est possible de se masturber sans fantasme, ce qui règle le problème.

"Il est impossible pour quelqu'un de se masturber sans fantasmer. Quiconque dit cela est un menteur."

Beaucoup affirment qu'ils en sont capables, qui sommes-nous pour dire qu'ils sont menteurs ? Il est plus simple pour eux de contrôler leurs pensées pendant qu'ils se masturbent plutôt que de le faire toute la journée avec la poussée d'une libido non libérée.

"Je ne crois pas que la masturbation va éviter les relations pré-maritales. De telles relations surviennent suite à des opportunités et des tentations, qu'on se masturbe ou non. Mais c'est une sorte d'interrupteur de sécurité pour ceux qui veulent réellement suivre l'enseignement de Jésus."

Exactement. Cela ne va certainement pas empêcher celui qui n'est pas décidé à suivre la Parole de Dieu. D'un autre côté, nous avons entendu des individus qui voulaient éviter la fornication et qui ont constaté que la masturbation les a aidés à éviter une partie de la tentation. C'est comme aller à l'épicerie avec un estomac vide au lieu de sortir de table.

"Jésus est resté pur pendant toute Sa vie sur terre avec l'aide du Saint Esprit, et je ne peux pas l'imaginer Se masturber."

Cet "argument" est commun, mais qu'est-ce que cela prouve ? Pouvez-vous imaginer Jésus accomplir certaines fonctions basiques du corps que nous savons qu'Il a accomplies ?


D'après un article original posté sur The Marriage Bed. Reproduction et traduction avec l'autorisation des auteurs.