La soumission de la femme Imprimer Envoyer

Le mot "soumission" vient du Grec "hupotasso". Il signifie "se placer sous, se soumettre ou obéir". Le mot est très souvent traduit "se soumettre".

Dans le Royaume de Dieu, la soumission n'est pas moindre. Quand nous regardons à la vie de Christ, nous voyons qu'elle est pleine d'exemple de Sa volonté de se soumettre Lui-même à diverses autorités :

  • Jésus s'est soumis à ses parents quand Il était enfant.

    "Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait toutes ces choses dans son coeur. Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes." Luc 2:51-52
  • Il s'est soumis à la loi de l'Ancien Testament lorsqu'Il a marché parmi les hommes. Il fut criconcis étant enfant. Il alla à la synagogue et participa aux fêtes.

  • Il était sujet aux autorités qui gouvernaient en Son temps.

    "Alors il leur dit: Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. Et ils furent à son égard dans l'étonnement." Marc 12:17
  • Jésus s'est soumis à la direction de Dieu le Père.
    "Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement." Jean 5:19
  • Il s'est soumis à la volonté du Père, jusque à la mort.

    "Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux." Matt. 26:39

"Devenez donc les imitateurs de Dieu..." Eph. 5:1

Nous sommes également appelés à vivre une vie de soumission. Ce n'est pas l'histoire d'être supérieur ou inférieur (Christ est-il inférieur au Père ?), ni d'être intelligent ou pas, doué ou non. Tout réside dans le fait de choisir d'être soumis à l'autorité parce que :
  • C'est la volonté de Dieu.

  • Nous ne voulons pas déshonorer la Parole de Dieu.

  • Nous avons besoin d'ordre.

  • Nous voulons toucher les perdus par notre exemple.

  • Nous voulons éviter la colère de Dieu.

  • C'est la bonne chose à faire, comme une question de principe, pour des raisons de conscience.

  • Nous voulons être comme Lui.

Nous sommes appelés à nous soumettre :

  • à Dieu
    "Soumettez-vous donc à Dieu." Jacques 4:7
  • aux Croyants
    "...vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ." Eph. 5:21

    "... Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité." I Pierre 5:5

    "Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques." Rom. 12:10
  • aux ministres et dirigeants spirituels (anciens, responsables de groupes, enseignants, ...)
    "Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte." Heb. 13:17
  • aux autorités gouvernantes et institutions humaines (gouvernement, système d'ordre, chefs, ...)
    "Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu. ... Il est donc nécessaire d'être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience." Rom. 13:1,5

    "Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain. soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien. Car c'est la volonté de Dieu qu'en pratiquant le bien vous réduisiez au silence les hommes ignorants et insensés... " I Pierre 2:13-15

Je pense, en fait, que le Seigneur nous demande de nous soumettre à toute autorité reconnue par l'homme. Cela inclut nos chefs, anciens, le directeur de l'épicerie, etc.

Mais que faire si quelqu'un vous demande de faire quelque chose de mal ?

Pierre et les apôtres ont dit "vous devez obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes." Je crois donc qu'il y a des cas de désobéissance divine à l'autorité. Dans les exemples ci-après, je vois la désobéissance en tant que réaction à une demande de faire quelque chose qui viole clairement la Parole de Dieu et son plein conseil ou s'en moque.

  • En Gal. 2:5, Paul et ses amis ne veulent pas céder aux exigences de ceux qui voulaient que l' Eglise des gentils du Nouveau Testament fonctionne dans le légalisme de l'Ancien Testament, annulant ainsi l'oeuvre de la Croix.

  • En Actes 5:29, Pierre et les apôtres dirent "Nous devons obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes" quand il leur fut ordonné d'arrêter de prêcher l'Evangile.

  • Dans l'Ancien Testament, Abigaïl désobéit à l'ordre de son mari (qui mettait en danger sa famille) de refuser une aide juste à David.

  • Des Croyants à travers le monde se réunissent secrètement pour avoir de la communion, alors que cela est interdit par la loi de leur pays.

  • Jésus lui-même ne s'est pas soumis aux lois humaines et corrompues créées par les Pharisiens et les Saducéens (Luc 11:37-38).

Un mot d'avertissement néanmoins : les excuses et la rationalisation peut venir facilement. Si vous considérez ne pas vous soumettre à une autorité, pensez-y attentivement. Vous demande-t-elle de violer la Parole de Dieu ? Se moque-t-elle de Sa Vérité ? Je ne veux pas toujours suivre la limite de vitesse, mais est-ce vraiment violer la Parole de Dieu que de me demander de rouler à 50 km/h dans une zone d'habitation ? Que penser de l'obéissance à un groupe de quartier en conservant son jardin présentable, ou suivre les prescriptions données dans un séminaire (même si je les trouve stupides). Est-ce qu'on viole la Parole de Dieu en me demandant de venir manger à l'heure ?

Ne pas se soumettre à une autorité est une chose très sérieuse. Abigaïl désobéit à un mauvais ordre afin de sauver les vies de sa famille et parce que c'était juste de nourrir ceux qui avaient nourri leur troupeaux. Pierre désobéit au Concile afin que d'autres puissent entendre l'Evangile. Il n'y a pas de petits cas. Soyez prudents de bien juger vos raisons réelles pour ne pas vous soumettre.

"C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes." Rom. 13:2

Soumission dans les rôles du mariage

"Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur." Col. 3:18

"Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur." Eph. 5:22

"Femmes, soyez de mêmes soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et réservée. Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d'or, ou les habits qu'on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le coeur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu. Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris..." I Pierre 3:1-5

"...retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée." Tite 2:5

Il me semble clair que selon les Ecritures, les femmes sont appelées à se soumettre à la direction de leur mari. Au vu du nombre de passages qui l'indiquent noir sur blanc, je trouve difficile de voir que les Ecritures pourraient vouloir dire autre chose que ce qu'elles disent réellement. Bien que ce domaine de soumission puisse affecter des problèmes plus personnels (et, oui, être un peu effrayant), je vois la soumission à un mari au même titre que la soumission à toute autre forme d'autorité. Croire qu'un mari est appelé et oint pour diriger le foyer n'est pas différent que de croire qu'un pasteur ou ancien est appelé et oint pour diriger une église (ou un chef scout pour diriger une troupe, ou un enseignant pour diriger une étude biblique, etc.) Aucun ne sera parfait, mais chaque personne est appelée à faire un travail particulier et sera équipé par Dieu pour le faire.

Ce que la soumission n'est pas ...

  • Obéissance aveugle : je pense que ceci est couvert en comprenant la désobéissance divine. Si quelqu'un, n'importe qui, vous demande de faire quelque chose de mal, dites "non" respectueusement et gracieusement. Vous êtes responsable devant Dieu de ce que vous dites et faites.

  • Jeter votre intelligence et votre individualité à la corbeille : se soumettre à son mari ne veut pas dire abandonner votre individualité, vos goûts personnels ou vos rêves. Il ne s'agit pas non plus de suivre votre mari en répétant sans cesse "oui chéri".

Dieu a créé le mari et la femme pour qu'ils soient une équipe. Les maris sont les dirigeants, mais leur apport seul n'est pas suffisant (voir l'article sur l'autorité qui les concerne). Cette équipe a besoin de votre intelligence, de votre expérience et de votre perspective également. La soumission est l'acceptation de la structure d'ordre que Dieu a établi et la croyance qu'Il fera tout pour que cela concoure au bien de tous.


Copyright © The Marriage Bed. Reproduction et traduction avec l'autorisation des auteurs.

 

 

Articles connexes