Argot Imprimer Envoyer

Peut-on utiliser des mots d'argot pour se référer aux organes ou actes sexuels ? Que penser des mots qui ont à la fois un sens sexuel et profane ? La Bible nous met en garde très clairement à propos des mots que nous utilisons, mais cette mise en garde est-elle à propos des mots, ou du sens de ces mots ? Bien des mots que nous utilisons dans notre communication de tous les jours ont un sens alternatif qui est rude, grossier ou profane. Si un certain groupe commençait à utiliser le mot "baptême" pour s'en référer à une orgie dans une piscine, devrions-nous abandonner ce mot parce que quelqu'un lui a donné une signification avec laquelle nous ne sommes pas d'accord ?

Il nous paraît clair que c'est le sens du mot qui est important, pas le son que fait le mot, ni ce que d'autres pourraient penser du même son. Parce que les autres autour de nous ne peuvent pas savoir ce que nous voulons dire quand nous utilisons un mot, nous devons être prudent pour ne pas les offenser. Mais dans notre mariage, nous pouvons discuter des divers mots et savoir ce qu'ils signifient pour nous. Si un couple se met d'accord sur le fait qu'un mot est simplement une référence à une partie du corps ou à un acte sexuel, et qu'aucun des partenaires ne trouve le mot offensant, nous ne voyons pas de problème à l'utiliser.

Mais pourquoi ne pas simplement utiliser les "bons mots" demanderont certains ? Malheureusement, les bons mots que nous avons à disposition pour communiquer à propos du sexe ont tendance à être froids et cliniques. Essayer d'exprimer une émotion ou un désir avec ces mots est difficile, voir impossible. Est-ce que des phrases du type "Veuille initier un coït immédiatement" ou "Mon point culminant sexuel est imminent" communiquent les pensées et les émotions de la même manière qu'une phrase plus "colorée" ?


D'après un article original posté sur The Marriage Bed. Reproduction et traduction avec l'autorisation des auteurs.

 

 

Articles connexes