Coït anal Imprimer Envoyer

Le coït anal implique l'insertion du pénis dans l'anus de la femme au lieu du vagin. Beaucoup croient que la Bible parle contre cette pratique, mais elle ne le fait pas. Le sexe anal homosexuel est prohibé, puisque c'est l'ensemble de l'homosexualité qui est condamnée. Dès lors nous ne pouvons pas utiliser l'homosexualité comme moyen pour prouver que le sexe anal est faux.

Par contre, il y a des considérations médicales sérieuses, et potentiellement nuisibles, en regard de cette activité. Premièrement, l'anus n'est pas "propre" d'un point de vue bactérien, et tout ce qui entre en contact avec l'anus peut répandre des maladies et des infections. Un autre problème est que l'anus n'est pas fait pour "un trafic bidirectionnel". De même, il n'est pas prévu pour être étiré ouvert autant et aussi longtemps que le demande un coït. Ceux qui pratiquent le sexe anal répètent qu'il faut "aller doucement et utiliser beaucoup de lubrifiant". Malheureusement, ce n'est pas toujours suffisant. Nous avons eu des discussions avec plusieurs femmes qui souffraient de problèmes permanents suite à une pratique du sexe anal, bien qu'elles aient suivi cette règle. Bien que de tels dommages puissent être très rares, ils peuvent être très sérieux et peuvent même demander une intervention chirurgicale. Finalement, l'anus n'est pas aussi robuste que le vagin et ne guérit pas aisément. Cela peut conduire à des blessures qui sont pour le moins ennuyeuses.

En résumé, la Bible ne prohibe pas le coït anal, mais Dieu n'a clairement pas conçu l'anus pour une relation sexuelle et dès lors nous considérons que c'est une pratique à banir.


D'après un article original posté sur The Marriage Bed. Reproduction et traduction avec l'autorisation des auteurs.

 

 

Articles connexes